Boutique Apphim

caddie.jpg

L'asso et ses actions
 ↑  
Sauvegardes en cours
Historique des actions
Archives de notre activité
Webmaster - Infos
Visites

 871100 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://apphim.fr/data/fr-articles.xml

> Surques: (1834- ?) Hors concessions

La fosse est arrêtée avant le houiller. Profondeur 25.35 m.

> Frémicourt 1 : (1835-1839) Concession de Ferques

Le fonçage est entrepris par Frémicourt puis la première société de Ferques. La fosse atteint le houiller puis le calcaire carbonifère à -78 m. Elle arrêtée à 108 m de profondeur.

> Bois des aulnes 13 : (1836-1836) Concession d'Hardinghen

Elle atteint la veine à deux Laies à 26 m de profondeur. Elle est foncée par Liedekerque-Cazin.

> Landrethun 2 ou Communal : (1836- ?) Concession de Ferques

Le fonçage est entrepris par Frémicourt puis la première société de Ferques. Le puits est ouvert en 1836 et a été poussé jusqu'à 11 m. Un sondage poursuivi découvre 27 m de calcaire et 65 m de schistes. Profondeur 103 m.

> Mouquette : (1837-1838) Concession d'Hardinghen

Elle est foncée par Liedekerque-Cazin. Elle possède deux puits. Elle atteint le houiller et la veine à Deux Laies. Profondeur 18.13 m.

> Nord : (1837-1840) Réty Concession d'Hardinghen

Elle est foncée par Liedekerque-Cazin puis première société de Fiennes le 3 avril 1837. Elle atteint le houiller à 37.69 m. La veine à Cuerelles a été la seule exploitée en 1840. Profondeur 171.63 m.

> Sud : (1837-1849...) Réty Concession d'Hardinghen

Elle est foncée par Liedekerque-Cazin puis première société de Fiennes le 28 juin 1837. Elle atteint le houiller à 28.26 m. La fosse sert à l'extraction jusque fin 1849. Elle est utilisée ensuite à l'aérage et l'épuisement de la fosse Espoir 2. La machine d'extraction a été déplacée sur la fosse Renaissance 1. Les veines Maréchale, Deux Laies et Cuerelles ont été exploitées. Profondeur 190 m. Elle servait encore à l'épuisement en 1852.

> Locquinghen : (1838-1840) Réty Concession d'Hardinghen

Elle est foncée par Liedekerque-Cazin puis première société de Fiennes le 19 septembre 1838. Elle atteint le houiller à 2.28 m. Les veines à Cuerelles et Maréchale ont été exploitées. Les travaux sont en pause en Décembre 1839 pendant les pluies. Ils sont repris en 1840. Le gisement reste cependant irrégulier. La fosse est abandonnée en 1840 en restant déficitaire. Profondeur 44.65 m.

> Marquisienne ou marquise: (1838-1840) Concession d'Hardinghen

Elle est foncée par Liedekerque-Cazin puis première société de Fiennes. Elle exploite la veine maréchale qui a une ouverture de 1 à 6 m. Profondeur 68 m.

> Boulonnaise : (1838-1850) Fiennes Concession de Fiennes

Le fonçage est entrepris par la première société de Fiennes le 13 mars 1838. Le houiller est découvert à 27.30 m. Les accrochages ont été établis à 145,175 et 187 m de profondeur pour exploiter les veines Maréchale, Cuerelles et Deux Laies. L'extraction a été forte au début mais a très vite décliné en laissant la fosse au chômage. Fermeture définitive en 1850 avec une profondeur de 230.37 m.

> Espoir 2 ou nouvel espoir : (1838-1858) Fiennes Concession de Fiennes

Le fonçage est entrepris par la première société de Fiennes le 26 février 1838. Houiller atteint à 24.38 m. Commencés sur la concession de Fiennes, les travaux s'étendent sur celle d'Hardinghen. Les accrochages sont à 132,160,172,193,240,253, et 266 m de profondeur. Par la veine à Deux Laies, l'exploitation atteint 362 m. Les travaux se sont focalisés surtout sur la veine à Cuerelles, Maréchale et à Deux Laies. La veine à Bouquettes est exploitée, elle aussi. La faille de Ferques est rencontrée à 172 et 266 m plongeant les veines vers midi. Elle a produit une bonne quantité de charbon, mais l'eau arrivant d'anciens travaux envahit le fond le 29 mars 1858. Elle est abandonnée avec matériel et chevaux !

> Sainte Barbe : (1838-1839-1847) Fiennes Concession de Fiennes

Le fonçage est entrepris par la première société de Fiennes le 2 avril 1838. Elle atteint le calcaire carbonifère. Elle est abandonnée en 1839 suite à une venue d'eau. Profondeur 51.42 m. D'après Vuillemin, le puits semble abandonnée en 1847 ?

> Vieille garde : (1838-1839-1845) Fiennes Concession de Fiennes

Le fonçage est entrepris par la première société de Fiennes le 24 février 1838. Le houiller est atteint à 28.62 m. Très vite, la fosse tombe sur la faille de Ferques. Elle est arrêtée provisoirement en 1839 et définitivement en 1845.

> Caffiers : (1838-1839) Caffiers Concession de Ferques

Le fonçage est entrepris par la première société de Ferques en juillet 1838 Elle traverse des schistes. Le puits s'arrête à -114 m malgré deux petites galeries creusées.

caffiers01.jpg

> Frémicourt 2 : (1839- ?) Concession de Ferques

Le fonçage est entrepris par Frémicourt puis la première société de Ferques. Elle atteint un terrain houiller brouillé. Le puits de 32.80 m est prolongé par un sondage. Profondeur 51.8 m.

> Hidrequent : (1839-1839) Concession de Ferques

Elle atteint le marbre carbonifère.

> Bouchet: (1841- ?) Hardinghen Concession d'Hardinghen

Elle est foncée par la première société de Fiennes le 26 février 1841. Dès 9 m de profondeur, les venues d'eau sont importantes ce qui oblige la poursuite de la reconnaissance par un sondage à partir de 16.25 m. Le houiller est atteint à 25 m avec d'anciens travaux. Profondeur atteinte 72 m.

> Bonvoisin: (1845-1845) Leulinghen Concession de Ferques

Le fonçage est entrepris par Bonvoisin. Le siège possédait 7 puits.

1-Profondeur 9 m. De 1.7 à 9 m, il est resté dans un amas de charbon.

2-Charbon de 3.35 à 9.05 m

3-A partir de 4 m charbon de mauvaise qualité

4-Morts terrains

5-Profondeur 5.5 m morts terrains

6-Profondeur 6.5 m, morts terrains

7-Arrêté dans les morts terrains, poursuivi par un sondage sans résultat.

> Renaissance 1: (1847-1886) Réty Concession d'Hardinghen

Elle est foncée par la première société de Fiennes le 15 novembre 1847. Le diamètre du puits est de 3 m. Le fonçage a été facile sans être entravé par les eaux. Le houiller est atteint à 111 m. Le puits est creusé jusqu'à 137 m et sera approfondi ensuite à 206 m. Les accrochages sont à 124,140,154,184 et 200 m de profondeur. L'exploitation débute en janvier 1850 à l'étage 129. Le 20 mai 1850, les premiers travaux sont envahis par les eaux. Une machine d'épuisement de 60 Ch est montée. En même temps la machine d'extraction de 10 Ch provenant de la fosse Bois de saulx 2 est remplacée par celle de 40 Ch de la fosse Sud. L'activité reprend en juillet 1851 avec l'exploitation de la veine à Cuerelles. Mais la fosse est de nouveau noyée en janvier 1858. Les travaux reprennent en 1862 avec une machine d'exhaure de 200 Ch. L'inondation de la fosse Providence en novembre 1864 entraîne l'inondation du puits qui communique. Il est dénoyé en 1865 grâce à une pompe provisoire installée à la fosse Providence. Le 17 janvier 1867, une rupture de tige de la pompe noie en partie les chantiers. Une pompe de 80 Ch de la fosse Plaine 2 sauve l'extraction qui se poursuit à 206 m mais la fosse Providence produit beaucoup, la fosse est au chômage. En 1872, une nouvelle pompe de 250 Ch est installée. La production reprend en 1876 pour cesser en 1877. La fosse est de nouveau inondée en 1881-1882. Une pompe de 500 Ch est installée. La fosse est abandonnée définitivement le 2 février 1886.

> Renaissance 2: (1848-1849) Réty Concession d'Hardinghen

Elle est foncée par la première société de Fiennes le 14 février 1848 avec 3 m de diamètre. L'arrivée des eaux est conséquente en juin 1848. Le puits est arrêté dans le calcaire en 1849 à 43 m de profondeur. Par la suite, deux pompes seront installées dans le puits pour assécher le puits Providence en fonçage.

> Leulinghen ou Chanoit: (1848-1852) Leulinghen Concession de Ferques

Le fonçage est entrepris par la deuxième société de Ferques. Il est la suite des recherches effectuées par Bonvoisin en 1845. le houiller est atteint à 2 m. Au fond, on a creusé une bowette vers le sud et un bure pour atteindre -130. Une deuxième bowette et un autre bure ont été creusés vers le sud pour atteindre -200 m. Une troisième bowette et un troisième bure vers le nord atteint -260 m. Un quatrième bure a été foncé au nord du troisième pour atteindre -272 m. Le puits atteint 272 m et par sondage 290 m. Le gisement est très brouillé. 10000T sont extraites en 1852 date de l'abandon du puits.

> Du Souich: (1850-1868) Réty Concession d'Hardinghen

Elle est foncée par la première société de Fiennes le 20 juin 1850. Elle porte vraisemblablement de Charles Du Souich, ingénieur des Mines qui a fait des recherches géologiques sur le Pas de Calais. Le puits a 3 m de diamètre. Le houiller est atteint à 52 m de profondeur le 28 octobre 1850 après un fonçage sans difficulté. Le puits atteint 154 m; il est poursuivi par un sondage de 18 m qui porte la profondeur à 172 m. A 70 m, la veine à Boulets est rencontrée. Les veines à Bouquettes, à Briques et une Inconnue sont exploitées. Les eaux deviennent abondantes. Elle est abandonnée en 1868.


Date de création : 03/03/2016 @ 08:16
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin NPC-Groupe d'Auchel-Le boulonnais
Page lue 1174 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an
 

Montant libre

instagram.jpg googleplus.png linkedin.png pinterest.jpg

Les sites miniers
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
63 Abonnés