Boutique Apphim

caddie.jpg

L'asso et ses actions
 ↑  
Sauvegardes en cours
Historique des actions
Archives de notre activité
Webmaster - Infos
Visites

 762454 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche

LES SIÈGES WENDEL ET VUILLEMIN DES H.B.L.

1853 : Création de la Cie des Mines de Stiring par Charles de Wendel et Georges Hainguerlot. Leur conseiller n’est autre que l’Ingénieur des Mines Emile Vuillemin.

1856 : Le formidable succès rencontré avec le puits St-Charles les incite à effectuer des sondages plus au sud, mais le premier forage dans la vallée de l’Urselsbrunn est un échec.

1862 : Emile Vuillemin conseille de pratiquer un puits de reconnaissance et celui-ci permet de trouver le charbon à - 55 m. La profondeur de 138 m est atteinte en 1864. Henri devient le nom de la veine.

siègewendelvuillemin03.jpg

Le siège Wendel

Fin 1865 : Le Conseil d’Administration vote pour exécuter un premier puits d’extraction dans cette vallée. Il portera le nom du fondateur de la société : Wendel 1.

Janvier 1866, débute le fonçage de Wendel 1 qui s’achève en 1868. D’abord destiné à l’extraction, le service et l’aérage, il est mis en exploitation le 1er janvier 1869.

En 1868 commence l’élargissement et le ravalement du puits de reconnaissance qui se situe à environ 30 m du puits Wendel 1. Ce futur puits d’aérage Wendel 2 arrive à la profondeur de 218 m en octobre 1871.

Au cours de la même réunion du Conseil d’Administration en 1865, Charles de Wendel a demandé que soit donné au prochain puits le nom de Vuillemin en reconnaissance de la justesse de ses conseils.

En septembre 1867, démarre Vuillemin 1 qui est stoppé de février 1868 à août 1872.

En 1875, Vuillemin 1 est terminé et sa mise en service se fait en décembre 1876.

En 1876, on compte 1969 ouvriers au fond des Mines de Petite-Rosselle.

En septembre 1881, est lancé Vuillemin 2 qui sera mis en exploitation en 1889.

En 1886, ils sont 2730. Peu à peu, la Compagnie des Mines de Stiring passe sous le contrôle de la Maison de Wendel.

En 1889, cette Compagnie est dissoute et tombe dans le patrimoine de cette illustre dynastie d’industrielle.

1891 : Installation d’un criblage. Outre deux puits d’extraction, les deux sièges de la vallée d’Urselsbrunn possèdent un réseau ferré et des installations qui permettent de développer l’exploitation de la houille. Avec cinq sièges (St-Charles, St-Joseph, Wendel, Vuillemin et Gargan), la production des Houillères de Petite-Rosselle passe de 230.000 t en 1873 à 2.210.000 t en 1910.

1925 : Limités par la frontière sarroise, les sièges St-Charles, St-Joseph et Vuillemin font des sondages en profondeur et découvrent du charbon gras d’excellente qualité.

1928 : Les Mines de la Sarre (sous contrôle français de 1919 à 1935) acceptent l’amodiation du gisement du Warndt. Le puits Vuillemin peut étendre son exploitation.

Jusqu’en 1939, l’extraction de flambants progresse avec Wendel et Vuillemin dont la production de chacun est remontée séparément. Toutefois, arrivée au jour, celle de Vuillemin est dirigée vers sur lavoirs Wendel 1 et 2. Débuté en 1939, le fonçage du puits Wendel 3 est stoppé en raison de l’occupation allemande.

A la Libération, la France organise la « Bataille du Charbon ». Le plan Monnet de 1946 prévoit de concentrer les lieux d’extraction afin d’améliorer la production ainsi que la valorisation des charbons. Les sièges Wendel et Vuillemin font partie du projet mais en Lorraine les installations sont presque toutes dévastées. Dans le but de tripler la production en moins d’une décennie, la G.H.H. de la Ruhr se voit confier les travaux d’installations plus modernes. De nouvelles négociations avec la Régie Française des Mines de la Sarre permettent une étendue de l’amodiation du Warndt.

En 1948, le puits Charles 4 est creusé.

Fin 1950, celui de Wendel 2 reçoit un skip de 10,5 t.

En 1952 se termine le fonçage du puits Wendel 3 dont la profondeur a atteint 902 m. Avec son double compartiment d’extraction à deux skips et deux cages, il entre de suite en exploitation.

En 1956, fusion des sièges Wendel et Vuillemin pour faire le siège Wendel-Vuillemin. Le puits Vuillemin 1 est équipé d'un nouveau chevalement.

Le puits Vuillemin 1 est modernisé en 1956

En 1957, le nouveau siège Wendel-Vuillemin déclare une production de 1.449.581 t.

En 1958, le lavoir 3 est achevé et prend son service. Cette année-là, est aussi entrepris le fonçage de Simon 5, puits de d’aérage et de service destiné aux sièges Simon et Wendel ; il s’arrête à la profondeur de 945 m deux ans plus tard.

Puits Vuillemin 1

En 1960, on creuse à côté du précédent le puits Marienau en remplacement du Charles 4 qui doit être cédé à la Sarre. Il sert au retour d’air, au remblayage et à la circulation du personnel. Malheureusement, c’est également en 1960 que la récession se met en place !

En 1962, la modernisation est interrompue du fait de la reprise des champs amodiés par la Sarre. Afin de pouvoir centraliser tous les moyens d’extraction, il est formé le grand siège de Wendel qui regroupe Wendel, Vuillemin, Gargan et Wendel 3. La même année, Vuillemin cesse son exploitation et ses puits 1 et 2 ne servent plus qu’à l’aérage.

En 1969, avec son effectif de 2813 mineurs, le siège Wendel produit 2.333.582 t.

En 1986, le puits Marienau regroupe toute l’administration du secteur.

En 1989, la fusion de Simon et Wendel fait se créer l’Unité d’Exploitation de Forbach.

Le 31 mai 1991, le siège Wendel qui était encore utilisé pour le service est fermé définitivement.

Le Siège Vuillemin au premier plan, le Siège Wendel au second plan


2006 : Première ouverture des portes du futur musée de la mine du carreau Wendel.

2012 : En juillet, ouverture officielle au public du récent musée Les Mineurs Wendel.

2012 : Le 17 septembre, inauguration officielle du musée labellisé Musée de France.

Source : Les chevalements lorrains de Pierre-Christian GUIOLLARD

Synthèse : Pierre OMBROUCK pour l’APPHIM


Date de création : 24/03/2016 @ 11:11
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin de Lorraine-Le secteur est
Page lue 720 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an
 

Montant libre

Les sites miniers
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
63 Abonnés