Boutique Apphim

caddie.jpg

L'asso et ses actions
 ↑  
Sauvegardes en cours
Historique des actions
Archives de notre activité
Webmaster - Infos
Visites

 672904 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche

La Fosse n°10 est foncée à partir du mois d'avril 1899 par la Compagnie des Mines de Courrières. Le puits atteindra la profondeur de 673 m lors de sa mise en service en 1900.

cou106.jpg

Le second puits, N°20 est ajouté en 1911. Il sera profond de 546 m.
Le 10 mars 1906, la plus grave catastrophe minière française touche les puits n°2, 3, 4 et 10 de Courrières. 164 mineurs sur 517 sont absents à la fosse 2, 507 absents sur 666 mineurs à la fosse 3, 428 absents sur 429 à la fosse 4.

p04

p05

Le puits n°10 sert alors pour les secours. Le délégué mineur à la sécurité Simon dit Ricq descend par ce puits avec le porion du 10, Pelabon, pour tenter de s'approcher des chantiers du n°3 par la veine Julie. Il parvient à secourir 17 mineurs qui remontent ensemble par le puits n°10.

p03

p06

Comme 19 autres puits de la Compagnies de Courrières, les 2 puits sont dynamités lors de la 1ère Guerre Mondiale, les installations de surfaces sabotées.

23818824_p

Reconstruction de la Fosse, chevalement provisoire du puits n°10, en arrière, la Salle des machines et la cheminée de la chaufferie. Au fond, fosse n°2 de Courrières et ateliers centraux.

 En 1920, seul reste visible l'important bâtiment de la salle des machines. Les 2 puits sont réparés et de nouveaux chevalements sont construits.

d45a_1

Le puits n°10 est équipé par un chevalement couvert de plaques de zinc, appelé "Cocotte", chevalement traditionnel de la Compagnie. Le puits n°20 est équipé par un chevalement en poutrelles treillis.

5e3a_1

Entrée principale de la fosse. Vers 1925.

La fosse exploite un gisement de charbon gras situé au sud de la concession. Le puits n°10 assure l'extraction et l'entrée d'air; le n°20 est affecté au personnel, au matériel et pour le retour d'air.

Après Nationalisation, la fosse fais partie du Groupe d'Hénin-Liétard des HBNPC. Le criblage-lavoir est arrêté en août 1953 et la fosse cesse sa production en octobre de la même année, après concentration sur la fosse 6/14 de Fouquières.

La production totale atteint 10945 millions de tonnes.

p09

photo Pierre Bachelet

Démolition du Chevalement n°10. 1956.

Les 2 puits sont remblayés en 1955. Les chevalements sont abattus en 1956.

Les bâtiments conservés sont progressivement revendus à la municipalité où à des entreprises.

12

Vue actuelle de la fosse à l'emplacement de l'entrée principale. à droite, la Salle des Bains douches et au fond, la Salle des Machines.


Date de création : 18/11/2010 @ 21:39
Dernière modification : 13/07/2012 @ 08:08
Catégorie : Historique des actions - Protection de la fosse 10/20 de Billy-Montigny
Page lue 5470 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an
 

Montant libre

Les sites miniers
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
61 Abonnés