Boutique Apphim

caddie.jpg

L'asso et ses actions
 ↑  
Sauvegardes en cours
Historique des actions
Archives de notre activité
Webmaster - Infos
Visites

 673066 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche

SITUATION :

La Centrale est située à Hornaing, entre Douai et Valenciennes, dans le département du Nord.

On y accède par la rue Paul Lafargue.

    hornaing01.jpg

Vue satellite du site en 2007, en haut, site de l'ancienne Fosse Heurteau.

800px_Fosse_Heurteau___Hornaing_en_1960

Fosse Heurteau et Centrale dans les années 1960.

La Centrale d'Hornaing a été construite sur le site minier de la fosse Heurteau construite par la Compagnie des Mines d'Anzin et exploitée de 1927 à 1966.

800px_Centrale_Hornaing

Ancienne tranches 1 & 2 arrêtées en 1989.

Issue des HBNPC, Groupe de Valenciennes, la Centrale d'Hornaing est à l'époque, la 2ème SuperCentrale du Bassin avec celle de Violaines. Il y aura en tout 3 SuperCentrales exploitées par les HBNPC (Violaines, Hornaing, Courrières).

Sa construction est décidé pour l'utilisation des bas produits provenant des Groupes de Valenciennes et de Douai.

Hornaing___La_centrale_et_la_Fosse_Heurteau_en_1960

La Centrale est mise en service le 14 Janvier 1958. Elle comporte à l'origine 2 tranches de 125000 KW, pour une puissance totale de 250000 KW

      La tranche Hornaing 3 a été mise en service le 26 septembre 1970.

C'est à cette époque, la centrale est la plus puissante du Bassin du Nord Pas de Calais.

hornaing3

Entrée de la Centrale au début des années 1980.

Les 2 premières tranches sont arrêtés en avril 1989. Les installations sont mises en sécurité.

La Centrale est transférée administrativement aux H.B.L. (Houillères du Bassin de Lorraine), le 1er Janvier 1992.

En 1995, Charbonnages de France crée une nouvelle filiale regroupant les unités de production électrique, la SNET (Société Nationale d'Electricité et de Thermique).

En 2004, la SNET est vendue à Endesa et deviendra Endesa France.

En 2008, Endesa est rachetée par E-on et reprend son nom de SNET.

Le Réfrigérant de l'ancienne tranche 1 est abattu le Mercredi 24 Juin 2009, à 10h54.

Sa  production, historiquement vendue à EDF, est progressivement destinée à alimenter les nouveaux clients de Snet dans le cadre de la loi de libéralisation du marché de l'électricité du 10 février 2000.
      Centrale thermique classique dans son fonctionnement, Hornaing 3 se distingue par son groupe générateur de vapeur chauffé au charbon maigre pulvérisé par 24 brûleurs  disposés sur les voûtes. La flamme ainsi réalisée a l'aspect d'un double U.

A pleine  charge, 5 broyeurs en dépression alimentent les brûleurs avec 120 tonnes/heure  de combustible constitué de relavures de terril, de charbon d'importation et de  coke de pétrole.    

Le  combustible, appelé « relavures », provient des terrils de la région Nord-Pas-de-Calais.  Ces terrils sont exploités grâce à des lavoirs mobiles installés sur sites.
      Les cendres  issues de la combustion sont valorisées par Surschiste, filiale de Snet,  dans diverses filières: cimenteries, béton, travaux publics.

hornaing10.jpg

Comment Fonctionne une Centrale Thermique comme celle d'Hornaing?

Comment, à partir de l'énergie dégagée en brûlant un combustible fossile (le charbon, mais aussi le pétrole ou le gaz), produit-on de l'énergie électrique?

Une chaudière chauffe de l'eau sous pression et la transforme en vapeur. La vapeur met en marche une turbine dont le fonctionnement entraîne, à son tour, un alternateur, qui produit de l'électricité. Celle-ci sort de la centrale à très haute tension.

Quant à la vapeur, elle est dirigée vers un condenseur où, en refroidissant, elle se transforme à nouveau en eau.

Cette dernière est ensuite renvoyée à la chaudière.

Les 3 Supercentrales du Bassin du Nord Pas de Calais

Dans les années 1950-1960, les HBNPC ont construits 3 supercentrales de puissances et de dispositions similaires, réparties dans 3 points stratégiques du Bassin,

-La Centrale de Violaines, 2 x 125 MW,

cptviolaines

-La Centrale d'Hornaing, 2 x 125 MW,

cpthornaing

-Et la Centrale de Courrières, 2 x 125 MW,

cptcourrières

Violaines fermera en 1988. Seuls les bâtiments administratifs, atelier-magasin, concierge, locaux sociaux, et station de déchargement des wagons subsistent.

Courrières fermera en 1992. C'était la dernière centrale thermique du Bassin du Pas de Calais. Seuls subsistent l'enceinte de la centrale, la base d'un réfrigérant et l'usine SOTRENOR, ancienne filiale des Houillères, construite en 1988.


Date de création : 18/11/2010 @ 22:04
Dernière modification : 20/06/2013 @ 13:27
Catégorie : Historique des actions - Protection de la centrale d'Hornaing
Page lue 6255 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par CHRIS59 le 18/04/2012 @ 20:16
Bonjour à tous et bravo pour votre site. Dans le texte sur la centrale d'Hornaing il est mentionné que les tranches 1&2 ont été mises à l'arrêt en Avril 1989. Hors, si mes souvenirs sont bons, la tranche 1 fût arrêtée en 1986, tandis que la tranche 2 a bien été arrêtée en Avril 1989. Par contre ce dont je suis sûr, vous dites dans votre article que le réfrigérant de l'ancienne tranche 1 à été abattu le Mercredi 24 Juin 2009.Il s'agissait de la tranche 2, Celui de la tranche 1 fût abattu en Avril 1993. difficile de trouver des renseignement à ce sujetBonne continuation et à bientôt



Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an
 

Montant libre

Les sites miniers
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
61 Abonnés