Boutique Apphim

caddie.jpg

L'asso et ses actions
Sauvegardes en cours
Historique des actions
Archives de notre activité
Webmaster - Infos
Visites

 707693 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche

Le fonçage débute en 1852 mais elle est abandonnée à cause des eaux abondantes. Un autre puits est creusé à proximité au diamètre 4 m sur la commune de Waziers à proximité de la ville de Douai près de la gare. Les eaux sont « vaincues » grâce à l’emploi de deux machines d’épuisement. Le houiller est rencontré à 153.3 m.



 

Le diamètre du puits est de 5,10 m. Le cuvelage est en fonte de 3,06 à 83,33 m de profondeur. Les accrochages sont situés à 183, 254, 314, 374, 440, 450, 540, 650 et 700 m de profondeur. Le puits 2 est foncé en 1907 à 5.1 m de diamètre par la méthode de congélation des sols. Le cuvelage est en fonte de 1,32 à 85,42 m. Les accrochages sont identiques au puits 1.

Lors de la nationalisation, le siège de Gayant devient le siège de concentration des gras du groupe de Douai. Gayant est choisie à cause du diamètre de ses puits et la proximité de toutes les installations : gare, cokerie... Le puits 1 est arrêté en 1951 et le chevalement abattu. Un nouveau chevalement est construit haut de 45.37 m, à molettes parallèles avec une machine d’extraction à poulie Koëpe de 2800 Ch. L’extraction est assurée par 2 skips de 10 T de capacité. Durant les travaux des bowettes de liaisons sont réalisées au fond pour relier les fosses Dechy, Notre-Dame, Saint René et le puits du midi.

A l’est du puits un gigantesque lavoir est monté et les anciens lavoirs sont modernisés pour traiter les calibres inférieurs à 200 mm. Le puits 1 est opérationnel en 1952. Le puits 2 est alors arrêté et son chevalement abattu. Un grand chevalement de 57,10 m à molettes superposées est élevé. Il est équipé d"’une machine à poulie Koëpe de 2800 Ch avec 2 cages à 2 étages de 4 berlines de 800 L. Le 2 entre en service en 1954.

Pendant les travaux, la cokerie proche est modernisée entre 1949 et 1952. Les fosses sont concentrées les unes après les autres sur le siège de Gayant : 5 de l’Escarpelle 1951, Saint René et Notre-Dame 1953, Dechy 1956 et le puits du midi 1958.

En 1955, René Coty visite le siège de Gayant. En 1958 la cokerie met en service 2 nouvelles batteries de fours. En 1960, le champs d’exploitation du 5 de l’Escarpelle est terminé et la fosse Déjardin est concentrée sur le puits 2.


Lavabos

En 1977, le puits 2 est approfondi à 777 m mais le 1 reste -650m. En 1974, la cokerie est louée à Usinor mais elle cesse toute activité en 1976. Le glas du site est sonné. Le siège s’arrête en 1978 après avoir remonté 39 millions de tonnes de charbon. Les puits sont remblayés en 1978 (1 : 853 m et 2 : 703 m ). Les lavoirs s’arrêtent la même année. La cokerie est détruite en 1981  ainsi que les chevalements. Aujourd’hui, il reste peu de bâtiments de la mine : les bureaux, l'atelier-magasin et les lavabos.






Date de création : 23/10/2016 @ 17:26
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin NPC-Groupe de Douai-Mines d'Aniche
Page lue 266 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an
 

Montant libre

Les sites miniers
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
62 Abonnés