Boutique Apphim

caddie.jpg

L'asso et ses actions
 ↑  
Sauvegardes en cours
Historique des actions
Archives de notre activité
Webmaster - Infos
Visites

 835280 visiteurs

 31 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://apphim.fr/data/fr-articles.xml

Vernissage de l’exposition ̎10 mars 1906, le parcours des rescapés ̎ organisée par l’APPHIM à la Médiathèque de COURRIÈRES - 20/02/17

Le samedi 10 mars 1906 à 6h du matin, 1800 Mineurs descendent dans les fosses 2 (BILLY-MONTIGNY), 3 (MÉRICOURT) et 4 (SALLAUMINES) de la Compagnie des Mines de COURRIÈRES, l’une des plus importantes de France après celles de LENS et d’ANZIN. Le Délégué RICQ les a pourtant informés que l’incendie qui s’est déclaré au fond de la fosse 3 quelques jours avant n’est pas éteint, on essaie de le murer… mais il faut bien gagner sa croûte et les ingénieurs ordonnent la descente. Quelques minutes après, un grondement sourd… Un coup de grisou suivi d’un coup de poussier vient de se produire ; en ravageant tout sur 110 km de galeries, il provoque la mort de 1099 Mineurs. Les causes exactes de l’explosion sont encore inconnues aujourd’hui.

C’est la plus grande catastrophe minière de tous les temps après HONKEIKO (Mandchourie) qui a fait 1549 morts en 1942. 562 hommes étaient mariés, il y a 1133 orphelins dans 29 communes limitrophes et curieusement aucun mort sur COURRIÈRES : c’est pourtant là, en 1849, sur le site actuel de Cora qu’a été découvert le charbon pour la Compagnie dans la fosse 1 dite ’’Poussière’’ ; dangereuse et peu productive, celle-ci a été arrêtée en 1900. L’exploitation se fait surtout dans les autres fosses de la Compagnie de l’autre côté de la RN 43 LENS-DOUAI et c’est dans celles-ci que se déroule le coup de grisou. L’APPHIM a voulu rappeler ces évènements dramatiques par une exposition à la médiathèque du 20 février au 11 mars 2017.

Trois jours après l’explosion, le 13 mars 1906, les recherches sont arrêtées mais le 30 mars, 13 rescapés remontent au 2 de BILLY-MONTIGNY et un 14ème (BERTHOU) est retrouvé seul au 4 de SALLAUMINES. Ces Mineurs désespérés, livrés à eux-mêmes, affamés, crevant de soif, ont ainsi erré des jours et des nuits sans repères dans le noir avant d’être sauvés ; c’est aussi leur infernal périple souterrain qu’on a voulu retracer dans cette exposition. Il existe plusieurs versions quelquefois contradictoires de cette incroyable aventure ; racontées par les hommes qui l’ont vécue (DANGLOT, NÉNY, PRUVOST, …), elles ont été publiées dans les journaux de l’époque et dans des ouvrages postérieurs à la catastrophe.

Jean-Louis HUOT, Président de l’APPHIM, dans son discours inaugural a précisé que si cette exposition a pu être organisée, c’est grâce aux bénévoles de l’association et notamment Laurence VINCENT, Gérard BUSTIN, Daniel MILAN, Jed BARKATI, André DIEU et Georges TYRAKOWSKI qui l’ont bien aidé. Plus de 150 gravures (copies de photos d’époque, unes de journaux, affiches, tableaux, dessins, …) accrochées un peu partout dans la Médiathèque François Mitterrand, quelques outils de Mineur d’époque et un diaporama tournant en boucle et relatant les faits (l’attente, la remontée des corps, les obsèques, les survivants, les grèves, les luttes avec la troupe,…) ainsi que les conséquences (avancées sociales et techniques) ont été proposés aux visiteurs qui sont venus nombreux et qui ont bien apprécié.

vernissageexpo01.png

Une cinquantaine de visiteurs sont venus au vernissage de l’exposition.

Jean-Louis HUOT a commenté chaque série de photos avec sa pédagogie habituelle,

ses explications très claires ont été appréciées. Photo GT

150 photographies de la catastrophe classées par thèmes. Photo GT

Des couvertures du Petit Journal avec des dessins mais pas encore de photos. Photo GT.
Coupures de journaux originales relatant la catastrophe. Photo GT

Un diaporama APPHIM sur la catastrophe a tourné en boucle pendant le vernissage.

Comme chaque année, l’APPHIM sera présente et déposera une composition florale lors de la commémoration de la catastrophe qui aura lieu à la Nécropole de MÉRICOURT le 10 mars 2017.

Georges TYRAKOWSKI


Date de création : 22/02/2017 @ 19:22
Catégorie : L'asso et ses actions - Vie de l'asso-Février 2017
Page lue 663 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an
 

Montant libre

instagram.jpg googleplus.png linkedin.png pinterest.jpg

Les sites miniers
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
64 Abonnés