Boutique Apphim

caddie.jpg

L'asso et ses actions
Sauvegardes en cours
Historique des actions
Archives de notre activité
Webmaster - Infos
Visites

 835269 visiteurs

 45 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://apphim.fr/data/fr-articles.xml


don de Roger Weissenberger

1948 - C'est en 1948 que deux ingénieux mécaniciens de la mine Marie-Louise : A.KURTZ, ingénieur électromécanicien fond/jour et le chef-contremaitre T.ERNY de l'atelier mécanique du jour eurent l'idée de modifier une haveuse à chaine Anderson AB15 utilisée au fond.
Ils équipèrent la tête motrice du bras de havage de la machine d'une série de disques montée sur son axe-moteur tournant. Chaque disque était équipé d'une série de portes-pics d'outils de coupe des tours à métaux de l'atelier dont la surface de coupe de chaque pic comportait une plaquette de carbure de tungstène extra-dur.


Cet ingénieux montage permit de faire des saignées horizontales de 1m de hauteur sur une profondeur de 0,40m. Difficile d'imaginer, à l'époque, les suites de cette essai.


Le grand patron de la Société anglaise ANDERSON, lequel venait souvent en visite aux MDPA eut vent de l'essai et fit un petit tour au fond à Marie-Louise avec R. BLANC-LEVET, chef des Services du fond et Ph. VILLE, chef de la Division à l'époque. Il proposait aux MDPA d'étudier la question.


1950 - Deux années plus tard, ANDERSON proposait aux MDPA une première haveuse intégrale à un tambour à l'essai. Cette première machine-fraise, dont l'abattage du minerai ne nécessitait plus de tir à l'explosif constituait un progrès indéniable pour la sécurité des mineurs dans les chantiers d'abattage.


1952 - Dès 1952, Anderson livrait aux MDPA plusieurs haveuses intégrales à deux tambours qui furent mises en service aux mines Joseph-Else et Théodore. Ces haveuses ripantes, comprenant 2 tambours de 1m de diamètre, entrainés chacun par un motoréducteur de 75kW de puissance, permettaient de haver une couche haute de 2m sur 0,76m de profondeur. Vu le succès, les MDPA commandèrent et mirent en service 35 haveuses du même type.


1964 - Les haveuses intégrales Anderson à 1 où 2 tambours, assuraient maintenant 30% de l'abattage du minerai au fond des MDPA, les hauteurs de havage variaient de 1,25m à 2,70m avec un taux de récupération voisin de 90%.


1971 - Les MDPA construisaient maintenant leurs haveuses intégrales elles-mêmes, en leurs ateliers centraux de Richwiller. De plus en plus puissantes leurs caractéristiques techniques évoluèrent de la façon suivante :
- 200 kW - 1 tambour de 1,25m, hauteur de havée 1,25m,
- 300 kW - 1 tambour de 1,50m, hauteur de havée 1,50m,
- 2 x 200 kW - 2 tambours de 1m, hauteur de havée de 1,50m à 1,75m,
- 200kW + 300kW - 2 tambours de 1,15m et 1,40m, hauteur de havée de 2m à 2,40m,
- 2 x 300 kW - 2 tambours de 1,30m et 1,50m, hauteur de havée de 2,30m à 2,70m, la
profondeur de havage atteignait maintenant 1,10m.
1974 - 3 x 200 kW - 3 tambours de 1,20m, hauteur de havée de 3,50m,
1975 - 2 x 400 kW - 2 tambours de 1,50m, hauteur de havée réglable de 3,15m à 3,55m.


1978 - Ce dernier type de haveuse intégrale était utilisé à partir de 1978, dans toutes les mines jusqu'à l'arrêt en 2002. En 1978, le havage intégral au fond des mines assurait 55% de l'abattage, le reste étant encore assuré par chambres et piliers à l'aide de machines JOY.


1979 - Les MDPA abandonnent la méthode d'exploitation par chambres et piliers, la méthode d'abattage par havage intégral assure maintenant 100% de l'exploitation.


1984 - Les haveuses furent équipées de pics auto-affûtant mis au point par JP Marx, comportant en leur centre un axe de carbure de tungstène. Leur forme cylindrique, en rotation libre dans leur logement permit au pics de s'user uniformément au fur et à mesure des heures de marche de la haveuse. 1/2
1991 - Le panneau 14 de Marie-Louise-Ouest de Berrwiller fut équipé de plusieurs haveuses intégrales spéciales "grandes hauteurs" aux caractéristiques suivantes :
- 2 x 400 kW - 2 tambours de 1,80m et 2,40m, hauteur de havée réglable de 3,70m à 4,20m elles havaient 600 à 700 t/h à une vitesse de 66 m/h.


2002 - Le "Groupe RODOLPHE" hérite de l'unique haveuse intégrale "grande hauteur" récupérée du fond des mines après leur fermeture.
D'un chantier d'exploitation du fond de Berrwiller, elle a été installée par les bénévoles du Groupe Rodolphe au sous-sol d'un ancien bâtiment de la fabrique de l'usine thermique du Jour.


En démonstration pour les visiteurs du carreau RODOLPHE, elle donne une bonne idée de la puissance de frappe des haveuses intégrales utilisées aux MDPA pour l'abattage du minerai au fond des mines ...

Travail de Roger Weissenberger


Date de création : 10/02/2013 @ 09:33
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin d'Alsace-Divers
Page lue 4815 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par marc_miquel le 28/04/2015 @ 15:55

intéressant article. Merci pour ce témoignage.

Les couteaux autoaffutants retiennent mon attention.

Savez vous si cette technologie est encore utilisée aujourd'hui ?




Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an
 

Montant libre

instagram.jpg googleplus.png linkedin.png pinterest.jpg

Les sites miniers
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
64 Abonnés