En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

La cokerie

La cokerie fait partie des installations des usines Carbolux. Ces usines datent probablement de la fin du 19ème siècle, construites par la Compagnie de Bruay. Le site de Carbolux est composé de lavoirs centraux, d'une centrale et d'une cokerie. La cokerie de Carbolux possède la particularité de produire du coke domestique, chose unique en France. La fabrication de ce coke a été mis au point par les scientifiques de la Compagnie de Bruay dans les années 1930. En 1931, la production est de 16000 T, elle sera de 240000 T en 1955. Le vendredi 15 mars 1957, une nouvelle batterie V, de 31 fours, a défourné son premier Carbolux. Cette nouvelle batterie est composée de 3500 T de briques réfractaires, 1700 T de briques et 500 T de structures métalliques. La pose de la première pierre a eu lieu le 5 avril 1956.

inauguration batterie V 1957

les fours, côté coke

dessus de la batterie

Les enfourneurs Offroy, Pruvost, Rouze

salle de réglages

Courant 1957, un nouvel atelier de préparation des charbons, une salle d'extraction de gaz et un nouveau criblage sont construits. La batterie III composée de 17 fours est remise en service en 1960, après modernisation. Mais le coke domestique se vend mal et la production de la cokerie se diversifie de plus en plus sur du coke de fonderie (BRG). Pourtant, les charbons du Groupe sont inadaptés à la production de coke, entraînant un surcoût de production, le Carbolux ne fait plus recette.

Entrée

Elle cesse toute activité en décembre 1969. Les dernières batteries mises en service ont eu une durée de fonctionnement très courte! La plupart des installations de production de coke sont détruites en 1970-1971, le reste le sera en 1984. Les cheminées des tours V et VI tombent en janvier 1971. Il reste de nombreux bâtiments sur le site principalement ceux de la cokerie avec les bureaux, le magasin...


La Batterie IV a produit son premier Carbolux

bruaycarbolux17.jpg

Ouverts le 1er Décembre 1965 soit deux mois après leur allumage, les 34 fours de la Batterie IV de l’Usine à Carbolux ont livré leur première production.

M.Vanderputten, Directeur Délégué, a présidé la cérémonie liée à cet événement et à laquelle assistaient :

  • Du service Commercial du Bassin : M.Lang et MM.Despinoy et Hérouart, ses adjoints.

  • Du Service Central de la Carbonisation : M.Soubrier et MM.Canivez, Guérin et Degrave, ses adjoints.

  • Du Groupe : M.Moynot, Ingénieur en Chef des Services Généraux et des Usines, MM.Decalf, Blondeau et Libert, ses adjoints.

M.Hanicotte, Chef du Service Commercial ;

M.Dondeyne, Chef d’Etablissement de l’Usine à Carbolux ;

MM.Grislain et Rémoleux, Ingénieurs.

  • Plusieurs représentants de la Société « Carbonisation – Entreprise – Céramique » : Ayant assuré les travaux de construction de la Batterie.

La mise en service de la Batterie IV, nouvelle étape dans le programme de modernisation entrepris depuis 1956, met l’Usine en mesure de porter à 900 tonnes sa capacité de production journalière de Carbolux, ainsi que 48 tonnes de goudron, 9 tonnes de sulfate d’ammoniaque, 8,5 m3 de benzol brut et 190 000 m3 de gaz.

Ci-dessous, l’inventaire des installations en service actuellement pour la fabrication du Carbolux.

bruaycarbolux17.jpg

L’assistance devant la Batterie IV avant le premier défournement

                                      Bruits & Lumières, N°49 – Janvier 1966


Date de création : 17/04/2016 19:31
Dernière modification : 12/01/2021 18:59
Catégorie : - Le bassin NPC-Groupe de Bruay-Mines de Bruay
Page lue 2639 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !