Le rivage

Rivage des Mines de Lens

La gare d'eau ou rivage de Vendin le Vieil est construit 1873. Il est situé à proximité des usines de la Compagnie : lavoirs, cokerie et centrale. Il est parallèle au canal de la Deûle, une sortie en permettant l'accès. Une voie ferrée reliant le rivage aux usines et aux fosses de la société des mines de Lens arrive en à l'Ouest à 8 mètres au-dessus du niveau d'eau.

Le rivage en 1900

Avant 1918, les wagons de charbon étaient soulevés par une grue à vapeur, inclinés et directement déversés dans les péniches stationnant dans la gare. Le rendement était de 5000 T/J en moyenne.

2002

Après la reconstruction de 1920, le rivage fait 400 m de longueur pour une largeur moyenne de 31 m. Il était équipé de deux quais séparés de 4 m de haut chacun. Le quai haut permettait le chargement par trémies directement alimentées par le déchargement des wagons.

En 1944, les allemands sabotent le rivage en coulant des bateaux et des obus le rendant inutilisable. Le site est réparé et reconstruit à l'identique. En 1967, un nouveau quai est mis en service.

Le rivage est arrêté en 1983 et les installations détruites en 1984. Il est isolé du canal en 1999. Abandonné, il est mis en sécurité, comblé et engazonné en 2002-2003. Une entreprise de palettes en bois, incendiée, occupait le site. Il restait deux bâtiments abandonnés et saccagés sur le site en 2012. Ils ont été détruits depuis.

2012

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 28/06/2016 17:40
Catégorie : - Le bassin NPC-Groupe de Lens-Mines de Lens
Page lue 3482 fois