Fosse 3/15 ou Charles Boca

Fosse 3/15 des Mines de Courrières

Les puits 3 et 15 vers 1910

Foncée en 1858 sur le territoire de Méricourt à la limite de Sallaumines, elle entre en exploitation en 1861. Le puits 15 ne sera foncé qu'à partir de 1905. En 1906, la fosse subit la Catastrophe de Courrières.

3_de_courri_res_ou_charles_bocam_ricourt

Le site en 1908 avec le montage du chevalement du 15

La fosse exploite un gisement de charbons gras. Les deux puits servent à l'extraction et au service. Le 15 est entrée d'air et le 3 retour d'air. En 1918, la guerre laisse sur le site un champ de ruines.

3_15_mericourt_1988

La fosse avec ces deux chevalements qui se regardent dans les années 50

En 1953, la fosse est modernisée. Le 15 est équipé avec des berlines de 600 L tandis que le 3 reçoit des berlines de 3000 L. En 1954, la fosse 4 de Sallaumines est concentrée sur le 3/15. En 1963, les ingénieurs réfléchissent au creusement d'un troisième puits surmonté d'une tour d'extraction pour concentrer tous les charbons gras du groupe. L'idée est abandonnée.

3_15_ciel_bis

Vue aérienne de 1949

En 1970, les puits sont approfondis à 750 m. La concentration des gras est progressive : 1965 le 6/14 de Fouquières, 1969 le 5/12 de Sallaumines. En 1971, la recette et le chevalement du 15 sont détruits pour recevoir un nouveau chevalement du 6bis de Liévin à Angres ainsi que sa machine d'extraction de 4250 Ch.

Les puits 3 et 15 dans les années 80


Le puits 15, à droite, avec son nouveau chevalement


Dès le mois de septembre 1972, le puits 15 est opérationnel. Il est équipé de skips pour remonter 5000 T/Jour et le puits 3 est pourvu de berlines de 3000 L pour compléter l'extraction du 15. Le siège du 5/12 de Sallaumines sert au service, le 2 de Drocourt et le 6 de Fouquières servent à l'aérage de la concentration.



315.jpg
Magasin


Bureaux 

L'ensemble fonctionne jusqu'en 1983 date à laquelle l'exploitation est reprise par de 4/5 de Drocourt jusqu'en 1988. Le puits 3 servira encore au service pour le 4/5 jusqu'en 1985.


Vestiaires


Le puits 3 profond de 757 m est remblayé en 1985 et le puits 15 profond de 840 m est remblayé en 1983. Les chevalements sont abattus en 1988.

puits_3_de_m_ricourt_1

garages

Chute du 15 le 7 janvier 1988

IMGP2003

IMGP2001

Les bureaux, garages, magasin, poste électrique et une partie des vestiaires sont encore visibles en 2016.

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 22/08/2016 12:08
Catégorie : - Le bassin NPC-Groupe d'Hénin Liétard-Mines de Courrières
Page lue 4099 fois