Fosse 4/11 ou Sainte Barbe ou Charles Dérome

Fosse 4/11 des Mines de Courrières

4_de_courri_res_ou_fosse_ste_barbe_ou_charles_derome_sallaum

La fosse 4/11 vers 1910

Le puits est entrepris en 1865 dans la ville de Sallaumines. Terminé en 1867 avec un diamètre de 4 m, il rencontre le houiller à 160,22 m. Le passage des eaux à -15,60 m ne pose pas de difficulté, avec un cuvelage octogonal en bois. Les premiers accrochages sont situés à 200, 222, 253, 272 et 299 m de profondeur. Dès 1898, on y adjoint le puits 11. Cette fosse est touchée par la catastrophe de Courrières. En 1918, les installations sont totalement détruites.

Le puits 11 vers 1910 avec la mise à terre des charbons au premier plan

En 1948, elle est encore victime d'une catastrophe. Le lundi 19 avril 1948, une explosion se produit dans le puits 11. Toutes les installations du jour sont très endommagées par le souffle de l'explosion. La cage va se coincer dans le chevalement. Cette catastrophe fera 16 morts et 33 blessés graves.


Vue aérienne de la fosse avant la catastrophe

1948, les ardoises du puits 11 ont été soufflées par l'explosion
 

Images de la catastrophe de 1948, le clichage


Le siège s'arrêtera en 1954 après concentration sur le 3/15 de Méricourt. La machine d'extraction du puits 11 est démontée pour être installée sur le puits 24 à Estevelles. Le puits 11 est remblayé en 1954 pour une profondeur de 531 m. Le 4, profond de 531 m ne le sera qu'en 1962. Les chevalements seront abattus en 1962 et le carreau servira de parc à bois central pour le Groupe d'Hénin-Liétard.









Il ne reste rien de cette fosse.

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 24/08/2016 13:48
Catégorie : - Le bassin NPC-Groupe d'Hénin Liétard-Mines de Courrières
Page lue 3383 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !