La cokerie d'Harnes

La cokerie d'Harnes des Mines de Courrières




La cokerie au début su siècle
 

Avant la première guerre mondiale, la compagnie avait construit des fours à coke. L'ensemble est détruit durant la guerre mais reconstruit.

La cokerie au début su siècle

Les ruines de la cokerie en 1918


La remise en route remonte à 1925. La cokerie comprend deux batteries de 41 fours ainsi que toutes les installations de récupération des sous-produits. D'autres seront ajoutées en 1931, 1932 et 1936. Elle est modernisée après la deuxième guerre et une 5ème batterie est mise en service le 18 février 1955. Le 4 mai 1955, c'est la batterie 6 qui entre en service. Seules 3 batteries de 23 fours chacune sont fonctionnelles avec une capacité de 1100 T/J de coke sidérurgique.

La cokerie et l'usine Kuhlmann dans les années 50


La cokerie est mise en veille en 1972 et cesse son activité le 1er juillet 1973.



Les installations sont détruites en 1978 sauf les bureaux de la cokerie et la grille d'entrée encore présents en 2008.

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 26/08/2016 09:25
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin NPC-Groupe d'Hénin Liétard-Mines de Courrières
Page lue 4355 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !