Fosse l'Archevêque

Fosse Archevêque des Mines d'Aniche

Premier chevalement métallique

Le fonçage date de 1854 à 4 m de diamètre sur la commune d'Aniche entre la fosse Traisnel et Aniche. Elle est bénie par Mgr Reigner, archevêque d'où son nom. Le chevalement est d'abord en bois mais les installation sont modernisées en 1886 et il est remplacé par un métallique haut de 24,70 m avec des molettes de 4,5 m de diamètre. Le charbon est rencontré à 126 m. Le cuvelage est en bois de 5,65 à 70,65 m de profondeur. Les accrochages sont situés à 199, 214, 277, 330, 400, 490 et 590 m de profondeur.

Second chevalet métallique, après 1900

Durant la première guerre mondiale, les installations sont entièrement détruites. Une nouveau chevalet métallique est installé. Celui-ci possède les caractéristiques des Mines d'Aniche. En 1920, l'extraction reprend à l'étage -300. Le puits et ses installation sont rénovées en 1938. L'accrochage est établit à -490 m mais l'extraction ne reprendra pas sur le site.
 

Le site après la seconde guerre mondiale

 
1975
histoire des mines NPDC Dubois Minot

La fosse cesse d'extraire en 1938 et sert de puits de service pour Sainte-Marie (exhaure et aérage). Le puits devenu inutile est remblayé en 1969 à l'arrêt de Sainte Marie. Il est profond de 589 m mais le carreau sert encore de lieu de stockage pour le matériel du groupe de Douai. L'extraction totale de la fosse est de 15 millions de tonnes. Le chevalement tombe le 13 mai 1976. Il n'y a aucun vestige de la fosse sauf le terril très arasé.

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 23/10/2016 17:29
Catégorie : - Le bassin NPC-Groupe de Douai-Mines d'Aniche
Page lue 2359 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !