Fosse Dechy 1 et 2

La fosse Dechy

A gauche le puits 2, à droite le puits 1

La fosse porte le nom de la localité sur laquelle elle est située. Le fonçage du puits 1 débute en 1859 sur la commune de Dechy au nord de la ville à 4 m de diamètre par un chevalement en bois. Le charbon est atteint à 181 m de profondeur. Le cuvelage est en fonte de 2,40 à 85,49 m. Les accrochages étaient situés à 217, 255, 311, 360, 411, 460, 511 et 550 m de profondeur.

Les puits 2 et 1

Le puits 2 est commencé en 1898 à 5.1 m de diamètre pour exploiter un gisement de charbons gras et 1/2 gras. Le cuvelage est en fonte de 86 m à 98,23 m. Les accrochages étaient à 217, 255, 311, 360, 411, 460, 511, 550, 600, 650, 677, 727 et 777 m de profondeur.

Les puits 2 et 1 1950

Les installations sont détruites lors de la première guerre mondiale. Le chevalement du 2 est reconstruit mais le 1 sera en béton. La machine du 2 est à vapeur, le puits 1 possède un treuil électrique de 430 Ch. En 1946, le 1 sert de retour d’air à 511 m de profondeur et le 2, approfondi à 650 m en 1950 d’entrée d’air. En 1956, la fosse est concentrée sur Gayant. Les puits servent alors à l’aérage et au service.

 

Les puits 1 et 2
 

En 1966, le 2 est ravalé à -777m et en 1970 un nouveau chevalement à molettes superposées et monté au dessus du puits. La machine d’extraction insuffisante est remplacée par celle récupérée au 8 de l’Escarpelle (elle a déjà équipé les Fosses Renard et Schneider auparavant). Un ventilateur puissant est monté sur le puits 1.



La fosse cesse d’extraire en 1978 à l’arrêt de Gayant. Elle continuera de remonter le matériel du fond. Le puits 1 (556 m) et le puits 2 (819 m) sont remblayés en septembre 1978. Les deux chevalements sont détruits en 1979-1980.

Il ne reste que le portail décoré de l’entrée de la fosse.


puits 1

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 23/10/2016 17:38
Catégorie : - Le bassin NPC-Groupe de Douai-Mines d'Aniche
Page lue 2814 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !