Fosse de Roucourt

Fosse de Roucourt 1 & 2 des Mines d'Aniche

Les travaux commencent en 1875 dans le village de Roucourt. Les deux puits sont foncés en même temps. Elle est destinée à exploiter les veines plus au Sud rencontrées à Saint René. Le fonçage rencontre des schistes rouges et du calcaire jusqu'à -203 m. Le creusement rencontre ce que l'on appelle le conglomérat. On pense alors à un accident de terrain et on creuse un galerie en direction de Saint-René en 1928. Le puits 1 a un diamètre de 4 m. Le cuvelage est en bois de 14,30 à 42,85 m puis en fonte de 42,85  à 73,10 m de profondeur. L'unique accrochage est à -198 m. Le puits 2 a un diamètre  de 4 m. Le cuvelage est en bois de 14,30  à 47,85 m puis en fonte de 47,85  à 73,10 m de profondeur. Le terrain houiller n'a pas été atteint. Comme le puits 1, l'unique accrochage est situé à -198 m.

 

Salle des machines

Salle des ventilateurs

En 1914, le puits 2 est équipé d'un chevalement métallique de type "Aniche" mais de petite taille. Le puits servira à partir de 1933 de puits d'aérage, équipé de ventilateurs installés dans le local à proximité de la recette. On rencontre le charbon à plus de 1000 m des puits mais ce n'est que la fin des veines de Saint-René. La fosse ne sert jamais à l'extraction mais à l'aérage de la fosse Saint-René. Devenus inutiles en 1959, les deux puits profonds de 208 m sont remblayés. Il reste encore sur le carreau la salle des machines (extraction, ventilateur, transformateur) et le bâtiment de pompage.


bâtiment des pompes

Jean-Louis HUOT-SG pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 23/10/2016 17:46
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin NPC-Groupe de Douai-Mines d'Aniche
Page lue 2438 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !