En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Fosse Saint Edouard ou Fosse d'Azincourt

La fosse est foncée fin 1838 à proximité de la verrerie d'Aniche à 2.6 m de diamètre. Elle atteint le charbon à 133 m de profondeur.  Les travaux sont d'abord effectués dans les veines Quévyn 3,4,5,6 puis dans la veine Capricieuse. Ces deux veines se situent en dessous de la concession d'Aniche ce qui la met en procès avec la Compagnie d'Aniche.
L'exploitation est relativement satisfaisante avec 10 étages d'exploitation aux profondeurs de 165, 200, 240, 318, 360, 405, 458, 517, 564 et 574 m. En dessous de 36 0m, les veines deviennent irrégulières. La fosse est en chômage à l'étage 458 en 1864. En 1877, on approfondi de plus en plus le puits jusqu'à 584 m. Les veines rencontrées sont de faible ouverture et irrégulières. On avait espoir qu'elles se régularisent à distance du puits ce qui ne fut pas le cas.
Comble du malheur, on exploite la veine Savary jusqu'à la maçonnerie du puits sans laisser de stot de sécurité. Le puits s'effondre à 560 m de profondeur. Il est remblayé avec les terres d'exploitation en 1882.


Date de création : 23/10/2016 @ 21:37
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin NPC-Groupe de Douai-Mines d'Azincourt
Page lue 1617 fois