En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Puits de la Garenne

Puits de la Garenne : (1837- 1943)
garenne01.jpg

Le puits est foncé en 1837. Il exploite une grande veine de 8 m de puissance entre 420 et 430 m et une pente à 10°. Dans les années 1880, le puits est ravalé à 475 m pour exploiter un quatrième étage. La machine à vapeur de 90 CV est remplacée par une machine de 200 CV à vapeur alimentée par sept chaudières. En 1910, les installations sont détruites par un incendie, le chevalement en bois est remplacé par un chevalement métallique. Le site cesse son activité en 1942-1943.

Vestige de la Mine ?

Sur le carreau de la fosse siège locotracteur électrique Schneider-Westinghouse LM 1054 B qui trône sur une voie de 800 mm et rouille tout en dominant le stade dans le quartier de la Garenne. En effet, si cette machine (cadeau du Musée de la Mine de Blanzy) n’a jamais tracté dans les galeries du Bassin d’Épinac qui n’était pas équipé de locotracteurs, c’est qu’elle avait circulé dans celles du Bassin de Blanzy à compter des années 50 (recherches Pierre Ombrouck)

Locotracteur électrique Schneider-Westinghouse


Date de création : 29/07/2020 @ 12:37
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin Centre-Midi-Les houillères de Blanzy-Bassin d'Epinac
Page lue 12 fois