En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Le puits Hottinguer

Le puits Hottinguer

hottinguer01.jpg

Le puits est foncé le 26 mai 1863 et qui, le 17 novembre 1871, atteindra une veine de 4 m de hauteur à la profondeur de 618 m, faisant de lui l’un des plus profonds de France. Cette tour surnommée « Malakoff » contenait un dispositif de montée et descente d’un piston-cage se déplaçant dans un tube par dépression ou par pression de l’air contenu au-dessus du piston. Ce tube de 558 m de hauteur comprenait 485 viroles en tôles d’acier de 1,6 m de diamètre assemblées entre-elles par boulonnage. Lors de la montée de la cage, une machine pneumatique aspirait l’air et la descente se faisait en réintroduisant ce gaz par des vannes de régulation. L’épaisseur de 8 mm des tôles donnait à ce système révolutionnaire une masse d’environ 350 t. L’ensemble fut arrêté en 1887 après le décès de son concepteur.

Le puits faisait 4,25 m de diamètre et comprenait quatre compartiments : tube, échelles, aérage et extraction par câbles. Ce tube sera ensuite utilisé pour l’aérage, puis son démontage interviendra en 1906. La tour recevra un nouveau chevalement en bois ainsi qu’une machine à vapeur, tandis que l’extraction se fera par deux cages circulant dans l’espace disponible. Le Puits Hottinguer fermera définitivement en 1936. Le puits faisait 4,25 m de diamètre et comprenait quatre compartiments : tube, échelles, aérage et extraction par câbles. Ce dispositif pneumatique sera remplacé par une double machine à vapeur de 1.500 ch. Mise en service dès 1882, elle réduira fortement les temps de montée et de descente. Le puits est inscrit aux monuments historiques en 1992.

La centrale électrique, construite en 1910, brûlait tous les mauvais charbons amenés du Puits St-Charles par téléphérique. Elle produisit alors l’éclairage public des communes des environs. Haute de près de 50 m, sa cheminée a dû être réduite de moitié car devenue presque menaçante. (Recherches Pierre Ombrouck)

Entrée du site


Date de création : 19/11/2020 @ 14:52
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin Centre-Midi-Les houillères de Blanzy-Bassin d'Epinac
Page lue 62 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !