En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

-

apphim.fr


Site de l'association Apphim association pour la sauvegarde du patrimoine historique industriel et minier


Les usines chimiques - par apphim le 16/09/2020 @ 14:50 

Les usines des Mines de Liévin

lievinusines05.JPG

Les usines datent de la construction du lavoir et de la cokerie. En 1942, la Compagnie française des essences synthétiques, L’ammoniaque de Liévin et L’union chimique et minière occupent le site. Toutes ces usines réutilisent les sous-produits issus de la production de la cokerie.

lievinusines01-1947.jpg

La compagnie des essences synthétiques fabrique tout ce qui est sous forme d’essence. L’union chimique et minière fabrique l’acide nitrique et L’ammoniaque de Liévin de l’ammoniaque et du nitrate de soude.

lievinusines03.jpg

Le mur d'enceinte, vestige des usines, années 90

L’ensemble des usines ne sont plus utiles à l’arrêt de la cokerie. Elles sont arrêtées puis détruites. Il ne reste quasiment aucun vestige de cette activité industrielle.

lievinusines05.JPG

5-La Compagnie française des essences synthétiques, 4-L’ammoniaque de Liévin, 3- l’union chimique et minière

Les usines chimiques - par apphim le 16/09/2020 @ 14:50 

Les usines des Mines de Liévin

lievinusines05.JPG

Les usines datent de la construction du lavoir et de la cokerie. En 1942, la Compagnie française des essences synthétiques, L’ammoniaque de Liévin et L’union chimique et minière occupent le site. Toutes ces usines réutilisent les sous-produits issus de la production de la cokerie.

lievinusines01-1947.jpg

La compagnie des essences synthétiques fabrique tout ce qui est sous forme d’essence. L’union chimique et minière fabrique l’acide nitrique et L’ammoniaque de Liévin de l’ammoniaque et du nitrate de soude.

lievinusines03.jpg

Le mur d'enceinte, vestige des usines, années 90

L’ensemble des usines ne sont plus utiles à l’arrêt de la cokerie. Elles sont arrêtées puis détruites. Il ne reste quasiment aucun vestige de cette activité industrielle.

lievinusines05.JPG

5-La Compagnie française des essences synthétiques, 4-L’ammoniaque de Liévin, 3- l’union chimique et minière

(16/09/2020 @ 14:50)

Futurs galibots - par apphim le 29/08/2020 @ 19:22 

Futurs galibots

Intervention au collège Debussy de Courrières 24/08/2020

Après une intervention au mois de juin à l’école maternelle Basly de Courrières, nos anciens mineurs ont bien réussi leur scolarité et sont passés directement au collège. Certains de nos collégiens reprenaient la route de l’école une semaine avant dans le cadre des vacances apprenantes. Ces stages alternent l’approfondissement des savoirs des élèves mais dans un cadre moins formel. C’est dans ce contexte que Mme Dubroeucq, la Conseillère Principale d’Education, a fait appel à notre association pour présenter l’univers de la mine durant deux heures.

college01.jpg

Matériel prêt à accueillir les collégiens

Affiches supports à la discussion

Il n’en fallait pas plus pour qu’André Dieu et Gérard Bustin, nos mineurs retraités, reprennent du service. Après l’accueil des élèves par M. Youf, principal adjoint, André et Gérard ont expliqué en quoi consistait leur métier. Caroline Mirailles, chargée des relations publiques et de l’action culturelle au 9/9bis, nous avait fait l’honneur d’être présente. Elle a d’ailleurs endossé la tenue de cafu (tenue des trieuses de charbon au jour) et s’est jointe aux interventions de nos spécialistes mineurs.

André en tenue de mineur, Caroline en cafu et Gérard

Des élèves à l'écoute

Les collégiens ont été très intéressés et n’ont pas manqué de poser des questions toujours pertinentes. Outre les affiches présentes pour illustrer les propos, les enfants ont pu toucher le matériel, le charbon… Aïe, ça rend les mains noires !

Les mains sont noires ...

Ils ont pu se rendre compte de la « légèreté » des outils des mineurs surtout quand on se retrouve à quatre pattes sous une table ; hauteur de table qui correspond à l’ouverture moyenne des veines de charbons du gisement Nord Pas-de-Calais.

En taille-école!

Encore une fois, ces interventions en milieu scolaire sont un plaisir partagé et les connaissances transmises en deux heures resteront à coup sûr gravées dans la mémoire de nos jeunes ados.

Gérard explique le principe de l'exploseur

Futurs galibots - par apphim le 29/08/2020 @ 19:22 

Futurs galibots

Intervention au collège Debussy de Courrières 24/08/2020

Après une intervention au mois de juin à l’école maternelle Basly de Courrières, nos anciens mineurs ont bien réussi leur scolarité et sont passés directement au collège. Certains de nos collégiens reprenaient la route de l’école une semaine avant dans le cadre des vacances apprenantes. Ces stages alternent l’approfondissement des savoirs des élèves mais dans un cadre moins formel. C’est dans ce contexte que Mme Dubroeucq, la Conseillère Principale d’Education, a fait appel à notre association pour présenter l’univers de la mine durant deux heures.

college01.jpg

Matériel prêt à accueillir les collégiens

Affiches supports à la discussion

Il n’en fallait pas plus pour qu’André Dieu et Gérard Bustin, nos mineurs retraités, reprennent du service. Après l’accueil des élèves par M. Youf, principal adjoint, André et Gérard ont expliqué en quoi consistait leur métier. Caroline Mirailles, chargée des relations publiques et de l’action culturelle au 9/9bis, nous avait fait l’honneur d’être présente. Elle a d’ailleurs endossé la tenue de cafu (tenue des trieuses de charbon au jour) et s’est jointe aux interventions de nos spécialistes mineurs.

André en tenue de mineur, Caroline en cafu et Gérard

Des élèves à l'écoute

Les collégiens ont été très intéressés et n’ont pas manqué de poser des questions toujours pertinentes. Outre les affiches présentes pour illustrer les propos, les enfants ont pu toucher le matériel, le charbon… Aïe, ça rend les mains noires !

Les mains sont noires ...

Ils ont pu se rendre compte de la « légèreté » des outils des mineurs surtout quand on se retrouve à quatre pattes sous une table ; hauteur de table qui correspond à l’ouverture moyenne des veines de charbons du gisement Nord Pas-de-Calais.

En taille-école!

Encore une fois, ces interventions en milieu scolaire sont un plaisir partagé et les connaissances transmises en deux heures resteront à coup sûr gravées dans la mémoire de nos jeunes ados.

Gérard explique le principe de l'exploseur

(29/08/2020 @ 19:22)

Puits de la Garenne - par apphim le 29/07/2020 @ 12:37 

Puits de la Garenne : (1837- 1943)
garenne01.jpg

Le puits est foncé en 1837. Il exploite une grande veine de 8 m de puissance entre 420 et 430 m et une pente à 10°. Dans les années 1880, le puits est ravalé à 475 m pour exploiter un quatrième étage. La machine à vapeur de 90 CV est remplacée par une machine de 200 CV à vapeur alimentée par sept chaudières. En 1910, les installations sont détruites par un incendie, le chevalement en bois est remplacé par un chevalement métallique. Le site cesse son activité en 1942-1943.

Vestige de la Mine ?

Sur le carreau de la fosse siège locotracteur électrique Schneider-Westinghouse LM 1054 B qui trône sur une voie de 800 mm et rouille tout en dominant le stade dans le quartier de la Garenne. En effet, si cette machine (cadeau du Musée de la Mine de Blanzy) n’a jamais tracté dans les galeries du Bassin d’Épinac qui n’était pas équipé de locotracteurs, c’est qu’elle avait circulé dans celles du Bassin de Blanzy à compter des années 50 (recherches Pierre Ombrouck)

Locotracteur électrique Schneider-Westinghouse

Puits de la Garenne - par apphim le 29/07/2020 @ 12:37 

Puits de la Garenne : (1837- 1943)
garenne01.jpg

Le puits est foncé en 1837. Il exploite une grande veine de 8 m de puissance entre 420 et 430 m et une pente à 10°. Dans les années 1880, le puits est ravalé à 475 m pour exploiter un quatrième étage. La machine à vapeur de 90 CV est remplacée par une machine de 200 CV à vapeur alimentée par sept chaudières. En 1910, les installations sont détruites par un incendie, le chevalement en bois est remplacé par un chevalement métallique. Le site cesse son activité en 1942-1943.

Vestige de la Mine ?

Sur le carreau de la fosse siège locotracteur électrique Schneider-Westinghouse LM 1054 B qui trône sur une voie de 800 mm et rouille tout en dominant le stade dans le quartier de la Garenne. En effet, si cette machine (cadeau du Musée de la Mine de Blanzy) n’a jamais tracté dans les galeries du Bassin d’Épinac qui n’était pas équipé de locotracteurs, c’est qu’elle avait circulé dans celles du Bassin de Blanzy à compter des années 50 (recherches Pierre Ombrouck)

Locotracteur électrique Schneider-Westinghouse

(29/07/2020 @ 12:37)

Le puits Hagerman - par apphim le 29/07/2020 @ 12:30 

Puits Hagerman ou Hagermann : (1836- ?)

hagerman01.jpg

Le puits est foncé en 1836 à 290 m de profondeur. Il rencontre une couche de 3 m de puissance à 190 m et même 6 m de puissance à 122 m.

hagerman03.JPG

Le puits Hagerman - par apphim le 29/07/2020 @ 12:30 

Puits Hagerman ou Hagermann : (1836- ?)

hagerman01.jpg

Le puits est foncé en 1836 à 290 m de profondeur. Il rencontre une couche de 3 m de puissance à 190 m et même 6 m de puissance à 122 m.

hagerman03.JPG

(29/07/2020 @ 12:30)

L'APPHIM en classe maternelle - par apphim le 25/06/2020 @ 14:24 

Les Mineurs à l’école maternelle

Intervention à l’école Basly de Courrières 23/06/2020

Notre association a été sollicitée dès le début de l’année scolaire par Mme Jarry, enseignante en Grande-Section à l’école maternelle Basly de Courrières. Ayant travaillé tout au long de l’année sur le thème de la Mine et des mineurs, elle a souhaité qui nous puissions apporter le témoignage d’anciens mineurs à ses élèves.

basly01.jpg

André en tenue de mineur et Mme Jarry en tenue de cafu

En amont, notre association a prêté du matériel à la classe afin que le projet de classe puisse démarrer. Le travail n’a pas manqué, Mme Jarry a parlé de mineurs, de charbon, de terrils … autant de notions qui sont totalement inconnues surtout pour des enfants de 5-6 ans. Les élèves ont été ravis de se plonger dans l’histoire de notre région et ont réalisé tout au long de l’année maquettes, terrils, chevalements et se sont familiarisés avec des chants traditionnels à commencer par la moins connue des chansons « les corons » de Pierre Bachelet.

basly02.jpg

Deux anciens mineurs et un galibot !

basly03.jpg

Une classe très attentive

André Dieu et Gérard Bustin, nos mineurs retraités étaient prêts depuis bien longtemps mais le confinement a failli mettre un terme au projet. Heureusement, ce mardi 23 juin la rencontre tant attendue a bien eu lieu. Mme Jarry a endossé la tenue de cafu (tenue des trieuses de charbon au jour) et nos mineurs ont parlé de leur métier. Les élèves ont présenté leurs réalisations. Entre ateliers de dessin, chants et séances photos avec notre galibot, tout le monde a passé un excellent après-midi pédagogique.

basly04.jpg

Explications autour de la maquette réalisée par Sébastien Jarry

Une rencontre intergénérationnelle, un travail multidisciplinaire, du matériel que l’on peut toucher et porter semble le cocktail idéal pour transmettre la mémoire et la rendre vivante. Une approche tout aussi formatrice qu’une exposition que nous réitérerons à la demande tant que nos moyens humains le permettront.

L'APPHIM en classe maternelle - par apphim le 25/06/2020 @ 14:24 

Les Mineurs à l’école maternelle

Intervention à l’école Basly de Courrières 23/06/2020

Notre association a été sollicitée dès le début de l’année scolaire par Mme Jarry, enseignante en Grande-Section à l’école maternelle Basly de Courrières. Ayant travaillé tout au long de l’année sur le thème de la Mine et des mineurs, elle a souhaité qui nous puissions apporter le témoignage d’anciens mineurs à ses élèves.

basly01.jpg

André en tenue de mineur et Mme Jarry en tenue de cafu

En amont, notre association a prêté du matériel à la classe afin que le projet de classe puisse démarrer. Le travail n’a pas manqué, Mme Jarry a parlé de mineurs, de charbon, de terrils … autant de notions qui sont totalement inconnues surtout pour des enfants de 5-6 ans. Les élèves ont été ravis de se plonger dans l’histoire de notre région et ont réalisé tout au long de l’année maquettes, terrils, chevalements et se sont familiarisés avec des chants traditionnels à commencer par la moins connue des chansons « les corons » de Pierre Bachelet.

basly02.jpg

Deux anciens mineurs et un galibot !

basly03.jpg

Une classe très attentive

André Dieu et Gérard Bustin, nos mineurs retraités étaient prêts depuis bien longtemps mais le confinement a failli mettre un terme au projet. Heureusement, ce mardi 23 juin la rencontre tant attendue a bien eu lieu. Mme Jarry a endossé la tenue de cafu (tenue des trieuses de charbon au jour) et nos mineurs ont parlé de leur métier. Les élèves ont présenté leurs réalisations. Entre ateliers de dessin, chants et séances photos avec notre galibot, tout le monde a passé un excellent après-midi pédagogique.

basly04.jpg

Explications autour de la maquette réalisée par Sébastien Jarry

Une rencontre intergénérationnelle, un travail multidisciplinaire, du matériel que l’on peut toucher et porter semble le cocktail idéal pour transmettre la mémoire et la rendre vivante. Une approche tout aussi formatrice qu’une exposition que nous réitérerons à la demande tant que nos moyens humains le permettront.

(25/06/2020 @ 14:24)

19/09/2020 @ 12:05