Le siège de la Tronquié

Le siège de la Tronquié
 

Le fonçage débute le 15 septembre 1878 jusqu'à 386,50 m de profondeur. Le puits 2 est commencé le 2 janvier 1883 jusqu'à 304 m de profondeur. En 1932, on extrait jusqu'à 500 m de profondeur. Le siège est soumis à plusieurs dégagements de grisou. Les premiers chevalements étaient en bois pour l' un et métallique pour l'autre. En 1917, les machines à vapeur sont remplacées par des électriques, les chevalements deviennent métalliques avec 20 m de hauteur.

En 1932, le triage est supprimé, le puits 1 sert à l'extraction et le 2 au service. Les 2 puits servent d' entrée d' air, le retour d' air se faisait par les puits de Blaye et des Bruyères. En 1952, l' extraction se fait par des fendues, les puits dont relégués au service. Le 24 novembre 1965, un coup de grisou fait 12 morts.

Le siège de la Tronquié sera le dernier en activité du bassin et fermera en 1987. Les chevalements et les installations seront détruites en 1990.

Toutes les installations semblent détruites.

Vue satellite actuelle

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 30/05/2013 13:07
Dernière modification : 01/06/2013 11:06
Catégorie : - Le bassin Centre-Midi-Les houillères d'Aquitaine-Groupe Tarn
Page lue 6274 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !