Le puits de Brissac

Le puits de Brissac
 

Le puits de Brissac est foncé en 1870 avec 4 mètres de diamètre. Il atteindra la profondeur finale de 583 m après plusieurs ravalements en 1905, 1906,1927 et 1934.

Il possédait à sa construction un chevalement hangar comme les puits Grangier et Robiac. Sur le carreau se trouvaient un lavoir-criblage, une usine d'agglomération et une centrale électrique.

Rail et Industrie 56, autorisation de Louis Callot

En 1869, le puits de Brissac est victime d'une explosion de poudre, 9 mineurs y laisseront la vie.

En 1946, le hangar est détruit, le puits équipé d'un chevalement métallique et d'une machine Koëpe de 850 Ch. En 1954, l'extraction cesse à Brissac, les installations détruites et la machine Koëpe installée pour de nouvelles fonctions sur le puits Oules 2.

Localisation supposée

Jean-louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 27/11/2014 21:35
Catégorie : Les sites miniers - Le bassin Centre-Midi-Les houillères des Cévennes
Page lue 3907 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !