En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Boutique Apphim

caddie.jpg

L'asso et ses actions
Sauvegardes en cours
Historique des actions
Archives de notre activité
Visites

 34319 visiteurs

 17 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://apphim.fr/data/fr-articles.xml

La Fosse n°10 est foncée à partir du mois d'avril 1899 par la Compagnie des Mines de Courrières. Le puits atteindra la profondeur de 673 m lors de sa mise en service en 1900.

cou106.jpg

Le second puits, N°20 est ajouté en 1911. Il sera profond de 546 m.
Le 10 mars 1906, la plus grave catastrophe minière française touche les puits n°2, 3, 4 et 10 de Courrières. 164 mineurs sur 517 sont absents à la fosse 2, 507 absents sur 666 mineurs à la fosse 3, 428 absents sur 429 à la fosse 4.

p04

p05

Le puits n°10 sert alors pour les secours. Le délégué mineur à la sécurité Simon dit Ricq descend par ce puits avec le porion du 10, Pelabon, pour tenter de s'approcher des chantiers du n°3 par la veine Julie. Il parvient à secourir 17 mineurs qui remontent ensemble par le puits n°10.

p03

p06

Comme 19 autres puits de la Compagnies de Courrières, les 2 puits sont dynamités lors de la 1ère Guerre Mondiale, les installations de surfaces sabotées.

23818824_p

Reconstruction de la Fosse, chevalement provisoire du puits n°10, en arrière, la Salle des machines et la cheminée de la chaufferie. Au fond, fosse n°2 de Courrières et ateliers centraux.

 En 1920, seul reste visible l'important bâtiment de la salle des machines. Les 2 puits sont réparés et de nouveaux chevalements sont construits.

d45a_1

Le puits n°10 est équipé par un chevalement couvert de plaques de zinc, appelé "Cocotte", chevalement traditionnel de la Compagnie. Le puits n°20 est équipé par un chevalement en poutrelles treillis.

5e3a_1

Entrée principale de la fosse. Vers 1925.

La fosse exploite un gisement de charbon gras situé au sud de la concession. Le puits n°10 assure l'extraction et l'entrée d'air; le n°20 est affecté au personnel, au matériel et pour le retour d'air.

Après Nationalisation, la fosse fais partie du Groupe d'Hénin-Liétard des HBNPC. Le criblage-lavoir est arrêté en août 1953 et la fosse cesse sa production en octobre de la même année, après concentration sur la fosse 6/14 de Fouquières.

La production totale atteint 10945 millions de tonnes.

p09

photo Pierre Bachelet

Démolition du Chevalement n°10. 1956.

Les 2 puits sont remblayés en 1955. Les chevalements sont abattus en 1956.

Les bâtiments conservés sont progressivement revendus à la municipalité où à des entreprises.

12

Vue actuelle de la fosse à l'emplacement de l'entrée principale. à droite, la Salle des Bains douches et au fond, la Salle des Machines.


Date de création : 18/11/2010 @ 21:39
Dernière modification : 13/07/2012 @ 08:08
Catégorie : Historique des actions - Protection de la fosse 10/20 de Billy-Montigny
Page lue 6868 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an

Montant libre

instagram.jpg googleplus.png linkedin.png pinterest.jpg

Les sites miniers
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
65 Abonnés