Commémoration de la catastrophe du 10 mars 1906

118ème Commémoration de la catastrophe des mines de Courrières

(10/03/24 Nécropole de Méricourt-62)

Cette année, comme toujours, l’APPHIM était présente à la cérémonie officielle au Silo de Méricourt. C’est en effet, à cet endroit, qu’ont été inhumés les restes des mineurs non identifiés. Quand on écrit ainsi les choses, l’idée d’une guerre comme celle de 14, vient immédiatement à l’esprit. Pourtant, il ne s’agit pas de guerre mais de quelques milliers d’ouvriers qui allaient simplement travailler et qui auraient dû revenir de leur travail.

10mars01.jpg

Jean-Marie et Henri dépose la composition de l'APPHIM

Comme on le souffle souvent dans notre association : on se souvient à juste titre des morts pour la France mais on oublie ceux qui sont aussi morts pour la France mais pour leur travail.

Le maire de Courrières dépose la gerbe municipale

10mars03.jpg

Le recueillement digne de la sous-préfète

Ce 10 mars, Jed BARKATI, Henri SZEWCZYKOWSKI, Jean-Louis HUOT et Jean-Marie BERNARD étaient sur place pour honorer la mémoire des 1099 victimes de la catastrophe et déposer une gerbe au nom de l’association.

 

Anciens mineurs, associations gardiennes du souvenir et les gardes d'honneur de Notre Dame de Lorette

 

Henri, Jean-Louis et Jed de l'APPHIM

De nombreux anciens mineurs ont souhaité rendre un hommage fraternel à leurs aïeux. Ils ont été accompagnés par les personnalités présentes dont Sandra Guthleben, Sous-préfète de LENS, les Maires ou représentants des communes concernées par la catastrophe, M. Jean-Pierre Kucheida, Président de l’association des communes minières de France et Christophe PILCH, Maire de Courrières et Président de la CAHC.

Notons que cette journée du 10 mars est depuis plusieurs année « journée nationale du mineur ».

 

Des couleurs pour cette journée "noire"

Jean-Louis Huot-Mathias Toth pour l’APPHIM

Photos APPHIM-BARKATI

Mots-clés associés

Date de création : 10/03/2024 14:24
Catégorie : L'asso et ses actions - Vie de l'asso-Mars 2024
Page lue 206 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !