En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Boutique Apphim

caddie.jpg

L'asso et ses actions

Sauvegardes en cours

Historique des actions

Archives de notre activité

Visites

 1172017 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

Recherche

Recherche

Un mineur à Esquerchin

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://apphim.fr/data/fr-articles.xml

La fête d’Esquerchin (14-15-16 juin 2019)

Les 90 ans de l’Avenir Musical

Notre association a été sollicitée par l’intermédiaire d’André Dieu pour tenir un stand lors de ce long week-end festif à Esquerchin. Notre ancien mineur a tout de suite répondu présent, aidé en amont par notre responsable du matériel Gérard Bustin.

esquerchin01.jpg

L'APPHIM invitée à exposer durant 3 jours, les mineurs à l'honneur

La mine à Esquerchin ? Et pourtant, il faut se rappeler un morceau d’histoire. En 1752, La Compagnie Wuillaume-Turner creuse un puits près du moulin d'Esquerchin. En 1755, le cuvelage se rompt et la fosse est inondée. Le cuvelage est réparé, la fosse vidée. La profondeur est de six toises au-dessous des dièves quand le puits est abandonné. L'activité reprend en mai 1756. En septembre de la même année, le torrent semble atteint. Les travaux continuent avec difficultés grâce à deux machines à pompes. Les chevaux des environs sont réquisitionnés pour faire tourner les pompes. La profondeur atteint 85 toises (165 m) et des galeries sont ouvertes au midi et au nord. Les travaux cessent le 9 mai 1758. Les machines et bâtiments sont vendus en 1759.

Une société de recherches de houille se forme en 1837. Elle porte le nom de « société d'Esquerchin » Elle reprend la fosse de Wuillaume-Turner. Cette fosse carrée de 2.05 m est déblayée jusqu'à 73 m. On continue le fonçage par un bure latéral de 42 m puis un autre de 32 m. On atteint 147 m. On creuse alors des galeries au nord et au sud. La fosse est définitivement abandonnée en 1841.

Les Enfants de l'école Yves Duteil lisent "Le Patois " de Jules Mousseron ( en Patois et Français ) sous l'écoute bienveillante de Sylvain Tanière

Alors bien sûr, il ne reste aucune trace de cette aventure qui ne permit pas de découvrir un gramme de charbon mais le bassin minier est très proche.

André a tenu tambour battant le stand sous chapiteau, installé dès l’entrée des visiteurs venus pour écouter la musique. Au programme de ces journées, Sylvain Tanière cante sin père, Douai Brass Band, atout vent d’Oignies, l’Avenir Musical d’Esquerchin, parades de géants et rassemblement des sociétés locales.

L'Avenir musical d'Esquerchin

Les médaillés

Le Douai Brass Band

Et ce village du Pas-de-Calais a vécu trois jours de fête comme on sait les célébrer dans notre belle région. Alors, l’univers minier n’était pas anachronique dans cette manifestation qui a donné l’occasion à l’APPHIM de rencontrer un public moins érudit sur le domaine mais tout aussi intéressant et captivé par nos actions. Un grand merci pour l’accueil, un grand bravo aux organisateurs, aux bénévoles et à André pour sa prestation.

Rose-Lyne, Kevin et Esteban ! Esquerchin et Douai

Tout cela sans "Eux" n'aurait pu exister ... Merci

Article André Dieu-Jean-Louis HUOT

Photos André Dieu


Date de création : 24/06/2019 @ 15:22
Catégorie : L'asso et ses actions - Vie de l'asso-Juin 2019
Page lue 116 fois


Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an

Montant libre

instagram.jpg linkedin.png pinterest.jpg

Les sites miniers

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
70 Abonnés