En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Les puits des Oules 1 et 2


 

Le puits des Oules 1 est foncé en 1890 à 256 m de profondeur. La première découverte du gisement est décevante, le puits est abandonné. En 1930, la reconnaissance des terrains révèle la richesse de ceux-ci. Le puits est ravalé à 563 m pour servir de retour d'air au puits Ricard à partir de 1967. A l'arrêt de l'exploitation le puits est en partie remblayé de -134 à 410. Il sert alors de retour d'air au puits Oules 2 après modernisation du chevalement. Il cesse toute activité en 1986.

Photo Sébastien Berrut patrimoine-minier.fr

Le puits des Oules 2 est foncé en 1947-1950. Le puits a 7 m de diamètre et 650 m de profondeur. Il possède deux compartiments. Les machines à poulie Koëpe proviennent du puits Sihol et du puits Brissac. 5 recettes sont aménagées : 124, -134,-226, -310 et -376 m. La recette au jour est à 224 m. L'exploitation est reprise par le puits Saint Florent jusqu'en 1974. Les installations sont totalement détruites en 2003 après la chute du chevalement en 1991.


Date de création : 18/01/2015 @ 17:26
Catégorie : - Le bassin Centre-Midi-Le bassin des Cévennes
Page lue 2972 fois